Past exhibitions

Les rois mochica Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien

1 November 2014 - 3 May 2015

Pour sa réouverture, le MEG présente en première mondiale l'extraordinaire trésor d'une tombe royale de culture mochica ou moché, mise au jour en 2008 sur le site archéologique de Huaca El Pueblo, sur la côte nord du Pérou.

Image
Exposition Les rois mochica

Exposition «Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien». Scénographie mcbd architectes, Genève

Grâce à un prêt exceptionnel du Ministère de la Culture du Pérou, l'exposition «Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien» nous invite au coeur de l'une des plus importantes civilisations précolombiennes, dont l'essor s'est déployé du 1er au 8e siècle de notre ère.

Image
Ornement d'oreille représentant un guerrier

Ornement d'oreille représentant un guerrier

Pérou, côte nord, site de Sipán, tombe 6

Mochica. Moché Moyen, 6e-7e siècle

Or, turquoise, Ø 5,4 cm

Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo

Inv. n° MNTRS-476-INC -02

Articulée autour du tombeau royal du Seigneur d'Ucupe et de ses trésors présentés pour la première fois au public, cette exposition nous permet de mieux comprendre comment les élites s'appropriaient les forces de la nature pour légitimer leur pouvoir et les inégalités sociales.

Image
Masque funéraire

Masque funéraire

Pérou, côte nord, site de Dos Cabezas, tombe 2

Mochica. Moché Moyen, 6e-7e siècle

Cuivre, cuivre doré, coquillage, résine, pierre, H 20 cm

Museo de Sitio de Chan Chan, Trujillo

Inv. n° reg. nac. 0000178734

Faune, flore, tout était bon pour symboliser leur domination : un homme avec les attributs d'un félin et le voilà intercesseur auprès des dieux.

Dans ce cadre, un phénomène comme El Niño, qui engendre des changements climatiques drastiques et influe sur le comportement de la faune marine essentielle à la survie de la civilisation mochica, n'était pas négligeable puisqu'il était attribué au courroux des dieux.

Pour les apaiser, il était nécessaire selon les Moché de passer par le sacrifice humain dont les victimes étaient le plus souvent des adolescents, filles et garçons, et de jeunes guerriers.

Ces rituels sacrificiels, ainsi que certains aspects de la vie sociale et spirituelle mochica, sont abondamment illustrés par les oeuvres présentées dans l'exposition.

Image
Peru Ministerio de Cultura