Archives musicales d’Afrique de l’Ouest Les années 1970 à Bouaké

Collection Bernard Mondet

Carrefour interculturel et commercial important au centre de la Côte d’Ivoire, la ville de Bouaké s’est épanouie au cours du 20e siècle autour de l’un des marchés les plus riches et colorés d’Afrique occidentale. Quand l’entomologiste Bernard Mondet s’y retrouve au milieu des années 1970, il se passionne pour les traditions musicales ivoiriennes, ghanéennes, maliennes, guinéennes ou voltaïques qu’il y rencontre. Armé d’un enregistreur à bandes et d’une paire de microphones, il réalise une collection importante de documents sonores où se croisent avec bonheur les balafons senufo et bobo, les harpes-luths kora des griots mandingues, les flûtes peul et mossi ou l’arc musical birifor.

De l’entomologie à l’enregistrement musical

Image
Kéla, Mali

Kéla, Mali, 1978.

Bernard Mondet, Yamoudou Diabaté et Ibrahimadjan Kamissoko.

Photo : A. Dramé.

Bernard Mondet est d’abord chercheur en entomologie médicale auprès de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD, anciennement ORSTOM) de 1972 à 2000. Établi à Bouaké (Côte d’Ivoire) de 1974 à 1979, il y fait la connaissance d’Adama Dramé, maître virtuose du tambour djembé qui l’introduit au milieu des artistes musiciens de la ville. Suite à cette rencontre, il se passionne par les traditions musicales locales. Soucieux de les préserver au mieux, Bernard Mondet entreprend d’organiser des sessions d’enregistrement avec les meilleurs musiciens rencontrés à Bouaké. Ceux-ci viennent de toutes les régions de Côte d'Ivoire, mais aussi du Mali, de Guinée, du Sénégal et du Burkina Faso.

Image
Bouaké

 

Bouaké, février 1978.

Musiciens bobo jouant d’un balafon et d’une timbale bara.

Photo : B. Mondet

Ses missions sur le terrain dans différentes régions de Côte d’Ivoire, au sud du Mali, au Burkina Faso et au Cameroun lui permettent de poursuivre, parallèlement à ses recherches en biologie, son travail de collecte musicale.

Don du fonds d’archives sonores au MEG

En mai 2018, Bernard Mondet fait don aux Archives internationales de musique populaire (AIMP) du MEG de son fonds d’archives sonores d’Afrique occidentale, constitué de plus de cinquante heures de musique enregistrées sur bandes magnétiques et entièrement numérisées. Ce fonds est en cours de catalogage et d’intégration dans les bases de données des AIMP par les étudiants du Master d’ethnomusicologie de l’Université de Genève.

Image
Environs de Bouaké

Environs de Bouaké, 16 décembre 1975.

Flûte serdu et vièles gegeneru jouées par des musiciens peul.

Photo : B. Mondet

Préparation d’un CD à publier

Les huit plages présentées sur le CD Archives musicales d’Afrique de l’Ouest. Les années 1970 à Bouaké. Collection Bernard Mondet ont été sélectionnées dans ce fonds d’archives sonores. Les bandes magnétiques originales ont numérisées à nouveau et restaurées en septembre 2019 par David Hadzis, au studio Arthanor Productions (Genève).

Ce CD donne un aperçu de la vie musicale dans les années 1970 à Bouaké, la deuxième ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire. Il présente des pièces issues des répertoires traditionnels des griots africains et de leurs instruments phares : la kora et le balafon.

Les enregistrements sont accompagnés d’un livret de 28 pages présentant un texte d’introduction par Vincent Zanetti (français/anglais) et une douzaine de photographies en noir et blanc et couleurs, réalisées par Bernard Mondet en même temps que les enregistrements sonores.

Image
Bouaké

Bouaké, 1978.

Harpe à chevalet kora, jouée par Djelimany Cissoko.

Photo : B. Mondet

Il s’agit du tout premier CD à paraître dans la série « Archives » sur le nouveau label MEG-AIMP, qui poursuit la collection de disques fondée en 1984 par Laurent Aubert et dirigée par Madeleine Leclair depuis 2012.

Image
Archives musicales d’Afrique de l’Ouest

Archives musicales d’Afrique de l’Ouest. Les années 1970 à Bouaké

Enregistrements et photographies par Bernard Mondet

Edition : Musée d’ethnographie de Genève

Direction éditoriale : Madeleine Leclair

MEG-AIMP117

© et ℗ 2020 MEG-AIMP

Disponible sur SoundCloud

COMMANDER

Carrefour interculturel et commercial important au centre de la Côte d’Ivoire, la ville de Bouaké s’est épanouie au cours du 20e siècle autour de l’un des marchés les plus riches et colorés d’Afrique de l’Ouest. Quand l’entomologiste Bernard Mondet s’y retrouve au milieu des années 1970, il se passionne pour les traditions musicales ivoiriennes, ghanéennes, maliennes, guinéennes ou voltaïques qu’il y rencontre. Armé d’un enregistreur à bandes et d’une paire de microphones, il réalise une collection importante de documents sonores où se croisent avec bonheur les balafons senufo et bobo, les harpes-luths kora des griots mandingues, les flûtes peul et mossi ou l’arc musical birifor.

Solo de flûte (extrait plage 06)

Fichier audio

Plages

 

01 Suba ni mansaya (« La magie et le pouvoir royal »)
02 Musique de mariage
03 Chant, vièle et calebasse frappée
04 Balafons
05 Duo de flûtes
06 Solo de flûte
07 Arc musical
08 Sunjata faasa

 

Durée totale : 42’34