Perspectives du XXIIe siècle

par Jean-Jacques Birgé

Dossier préparé par Jean-Jacques Birgé et Madeleine Leclair

Image
Perspectives du XXIIe siècle affiche

Commande du Musée d’ethnographie de Genève (MEG), Jean-Jacques Birgé a composé une œuvre qui intègre trente-et-un morceaux issus de la Collection universelle de musique populaire enregistrée, la célèbre anthologie publiée par Constantin Brăiloiu pour la première fois entre 1951 et 1958, puis ré-éditée par Laurent Aubert en 1984 et en 2009.

Les seize pièces du CD sont construites à partir de matériaux sonores composites : des sons de l’environnement, des archives sonores anciennes et des séquences instrumentales qui entourent la voix, fil conducteur de l’œuvre.

Écho troublant d’actualité, Perspectives du XXIIe siècle est une fiction sonore suivant le parcours d’humains qui doivent se réinventer.

Ce CD est le cinquième titre à paraître dans la série discographique publiée par le MEG et consacrée à des créations contemporaines composées sur la base de ses archives sonores.

Disponible sur SoundCloud

COMMANDER

De la dystopie à l’utopie

«Il s’agissait pour moi de composer une œuvre d’après les Archives Internationales de Musique Populaire (AIMP), et plus exactement le fonds d’enregistrements réunis par Constantin Brăiloiu, première référence anthologique des musiques traditionnelles.

J’ai écrit un petit scénario d’anticipation où les survivants de la catastrophe, en 2152, vivent sur les ruines du Musée de Genève ! Ils décident de se reconstruire à partir des archives découvertes sur place. La dystopie devient une utopie.

J’ai donc passé mon temps à «noyer le poisson», soit ajouter mes sons (musique et phonographie) aux archives des années 1930-1950, mêler les instruments acoustiques (les miens et ceux de mes invités) aux virtuels, en préservant l’intégrité des archives autant que possible, tout en inventant une vision «moderne». Si l’ensemble est fondamentalement musical, il obéit à une logique d’évocation radiophonique tout en s’inspirant de la tradition des poèmes symphoniques.

Comme Brăiloiu, j’ai considéré les musiques dans leur fonctionnalité avant leur géographie.

Si chaque pièce obéit évidemment à une logique différente, j’ai favorisé l’unité, grâce à la fiction et au mixage, au milieu de cette variété qui compose le monde. En ces temps d’interrogations sur l’avenir de la planète et de l’humanité, la dédicace à C.F. Ramuz et Vercors m’a paru évidente.»

Jean-Jacques Birgé

Image
Ciel !

«Ciel !» (photo J.-J. Birgé)

Entretien avec Jean-Jacques Birgé

Image
Collection universelle de musique populaire

Collection universelle de musique populaire. Archives Constantin Brăiloiu (1913-1953). Seconde réédition augmentée, dirigée par Laurent Aubert.

4 CDs audio. Archives internationales de musique populaire, Musée d’ethnographie de Genève, AIMP LXXXV-LXXXVIII / VDE-GALLO CD-1261-1264.

Instruments de musique et musiciens instrumentistes

Image
Photo : J.-J. Birgé

Photo : J.-J. Birgé

Collections d’instruments de Jean-Jacques Birgé

Jean-Jacques Birgé est un multi-instrumentiste. Depuis plus de trente ans, il collectionne des instruments de musique, des jouets et autres objets sonores, qu’il conserve précieusement dans son studio et qu’il prend soin de garder en état de jeu. Sa collection comprend plus de deux cents pièces qu’il a acquises au cours de ses voyages ou qui lui ont été données par les nombreux musiciens avec qui il a travaillé.

Dans Perspectives du XXIIe siècle, on peut notamment entendre les différents instruments et jouets sonores issus de la collection de Jean-Jacques Birgé, dont il joue lui-même :

De haut en bas et de gauche à droite : trompette à anche (lutherie Vitet), frein (contrebasse électro-acoustique à tension variable, lutherie Vitet), guimbarde, jouet sonore Happy Apple, vièle erhu, orgue à bouche khen, flûte en plexiglas (lutherie Vitet).

Idiophones des collections du MEG

Le scénario de Perspectives du XXIIe siècle raconte qu’en plus des phonogrammes anciens rassemblés par Constantin Brăiloiu, les rescapés de la catastrophe de 2152 ont aussi trouvé dans les ruines du MEG quelques petits instruments de musique, autrefois conservés dans les réserves du musée.

Il s’agit de cymbalettes provenant de Thaïlande et de bols sonores originaires du Japon et de Chine. Afin de les intégrer dans sa composition, Jean-Jacques Birgé les a lui-même joués lors d’une session d’enregistrement qui s’est déroulée le 24 janvier 2020 dans l’atelier de restauration du MEG, et dans la salle de l’exposition permanente du MEG.

On peut entendre ces instruments dans les pièces «Éternelle» et «Gwerz de l’âme juste».

Perspectives du XXIIe siècle

Enregistrement des cymbalettes ching (Thaïlande)

Cymbalettes ching de Thaïlande (ETHMU 038641)

Image
Cymbalettes châp lek de Thaïlande

Cymbalettes châp lek de Thaïlande (ETHMU 038643)

Image
Cymbales jota d’Assam, Inde

Cymbales jota d’Assam, Inde (ETHMU 054496)

Perspectives du XXIIe siècle

Enregistrement des cymbalettes châp yai (Thaïlande)

Cymbales châp yai de Thaïlande (ETHMU 038644)

Perspectives du XXIIe siècle

Enregistrement de bols sonores (Japon et Chine)

Bol sonore kin du Japon (ETHMU K001816) et bol sonore de Chine (ETHMU K002347)

Image
Gong gangha des Philippines

Gong gangha des Philippines (ETHMU 043175)

Image
Tambour de bronze de Thaïlande

Tambour de bronze de Thaïlande (ETHMU 027887)

Image
Cloche de Côte d'Ivoire

Cloche de Côte d'Ivoire (ETHMU 015840)

Image
Sistre du Mali

Sistre du Mali (ETHMU 024561)

Image
Tambour de bois à fente du Cameroun

Tambour de bois à fente du Cameroun (ETHMU 042417)

Les musiciens ayant participé à l’album

Jean-Jacques Birgé

Image
Autoportrait

Autoportrait, 2018

Compositeur de musique, réalisateur de films, auteur multimédia, designer sonore, écrivain, Jean-Jacques Birgé envisage la musique essentiellement dans la relation audio-visuelle, ou du moins dans sa confrontation aux autres formes d’expression artistique.

Fondateur des Disques GRRR, il fut l’un des premiers synthésistes en France dès 1973 et, avec Un Drame Musical Instantané, le précurseur du retour au ciné-concert en 1976. Si sa première œuvre électronique date de 1965, il compose pour des orchestres symphoniques aussi bien qu’il improvise librement avec des musiciens venus d’horizons les plus divers. Pour ses créations «radiophoniques» et ses spectacles multimédia, l’improvisation et l’écriture préalable se confondent, les traitements électroacoustiques originaux s’intègrent aux instruments traditionnels pour fabriquer d’évocatrices fictions musicales qu’il nomme «musique à propos».

À partir de 1995, il devient l’un des designers sonores les plus en vogue du multimédia et le spécialiste de la composition musicale interactive, cherchant à approfondir les effets de sens et à développer un éventail d’émotions toujours plus large. Dans le cadre de son travail sur de grandes expositions, il est récemment intervenu au Musée du Louvre, à la Cité des Sciences et de l’Industrie, au Grand Palais, au Panthéon, au Palais de Tokyo, au ZKM...

Parallèlement à une quarantaine de vinyles et CD, son site drame.org offre 82 albums inédits (157 heures !) en écoute et téléchargement gratuits.

Ses œuvres les plus connues sont le vinyle Défense de (Nurse With Wound List), le film Le sniper, le CD-Rom Alphabet (avec M.Lefèvre et F.Durieu), l’opéra pour 100 lapins Nabaz’mob (avec A.Schmitt), le CD de son Centenaire et son blog militant et solidaire qu’il tient depuis 15 ans quotidiennement.

Jean-François Vrod, violon

Image
Jean-François Vrod

Photo : J.J. Birgé

Jean-François Vrod suit Brăiloiu à la trace, acceptant l’héritage

pour inventer l’avenir...

Antonin-Tri Hoang, clarinette basse

Image
out se passe comme dans un rêve

Photo : J.J. Birgé

Tout se passe comme dans un rêve. Antonin-Tri Hoang mêle

imagination et réserve. On se surprend à danser...

Nicolas Chedmail, cuivres

Image
Nicolas Chedmail sans le Spat’sonore

Photo : J.J. Birgé

Nicolas Chedmail sans le Spat’sonore, mais de l’harmonie émerge

le cor, voyageur contemplant une mer de nuages...

Sylvain Lemêtre, percussions

Image
Peaux, cymbales et gongs

Photo : J.J. Birgé

Peaux, cymbales et gongs que Sylvain Lemêtre frappe, frotte ou caresse, en préservant la continuité dramatique...

Les Clips

Jean-Jacques Birgé a demandé à plusieurs réalisateurs et réalisatrices de créer des vidéos d’après les pièces du CD, en s’inspirant du livret de son hörspiel. Ils ont agencé leurs images comme le compositeur l’avait fait avec les archives sonores. Sonia Cruchon, Eric Vernhes, Nicolas Clauss, John Sanborn, Valéry Faidherbe, Nicolas Le Du et Jean-Jacques Birgé lui-même ont ainsi laissé leur imagination interroger le passage de notre passé à l’avenir, grand écart en équilibre instable entre dystopie et utopie. Dans un second temps, les vidéos seront rassemblées pour constituer un film contant l’aventure des survivants de 2152, dans une forme nouvelle qui aura sa propre logique.

Éternelle

Film réalisé par Nicolas Clauss

Elle est retrouvée. Quoi ? – L’Eternité. C’est la mer allée avec le soleil.

De vallées en vallées

Film réalisé par Eric Vemhes

Paracelse : "Je vous apporte la peste. Moi je ne crains rien. Je l'ai déjà." Course folle sous les étoiles. Celle du Birgé guiderait-elle les troupeaux vers les hauteurs ?!

Berceuse ionique

Film réalisé par Sonia Cruchon

Naissance et renaissance. Les silhouettes du passé habitent les ombres colorées.

Ensemble Ratatam

Film réalisé par John Sanborn

Le temps s'écoule et s'écroule, les masques ne tomberont donc pas, la ruche nous sauvera si nous la protégeons et les corps dessineront des fleurs hypnotiques, mais si les colombes sont claires les questions restent entières...

Archives sonores du MEG intégrées à Perspectives du XXIIe siècle

Listes des pièces issues de la Collection universelle de musique populaire enregistrée intégrées à l’œuvre, et qui peuvent être écoutées sur le site du MEG :

Image
Perspectives du XXIIe siècle

Perspectives du XXIIe siècle.

Jean-Jacques Birgé (2020), d’après les archives sonores du MEG.

Musiciens : Jean-Jacques Birgé (claviers, phonographie, flûte, percussion, etc.), Jean-François Vrod (violon), Antonin-Tri Hoang (clarinette basse, sax alto), Nicolas Chedmail (cor), Sylvain Lemêtre (percussion), Elsa Birgé (chant) et 18 personnes intervenant dans leur langue maternelle.

Enregistré et mixé en 2020 par Jean-Jacques Birgé au Studio GRRR (Bagnolet, France).

Edition : Musée d’ethnographie de Genève.

Direction éditoriale : Madeleine Leclair.

MEG-AIMP118

© et ℗ 2020 MEG-AIMP

Disponible sur SoundCloud

COMMANDER

Berceuse ionique (extrait plage 15)

Fichier audio

Plages

 

01 Éternelle
02 L’Indésir
03 MEG 2152
04 Renaissance
05 Les Jambes
06 Hibakusha
07 Aksak tripalium
08 Tirage au sort
09 Larmes de crocodile
10 Variationstrieb
11 Gwerz de l’âme juste
12 Au loup
13 Les champs les plus beaux
14 De vallées en vallées
15 Berceuse ionique
16 Ensemble Ratatam

 

Durée totale : 58’25